Cette Lada 2101 est un véritable Monster Truck avec un V8 sous le capot

by vityok15 février 2021
Cette vieille Lada 2101 est prête à défier n'importe quel 4x4 dans la boue !
La news

Cette Lada 2101 n’a plus grand chose d’origine car son propriétaire a décidé de transformer la vieille berline soviétique en véritable bête de franchissement.

Mi-Toyota, mi-Nissan

Le truc le plus fou sur cette voiture est sans aucun doute son nouveau moteur. Il s’agit du 4.3L V8 d’origine Toyota (3UZ-FE) qui a été entré au chausse-pied sous le petit capot de la Kopeïka (le petit surnom de la 2101).

Et comme ça a bouffé à peu près toute la place disponible à l’avant, le radiateur, la batterie et d’autres éléments ont du migrer à l’arrière, dans le coffre de la voiture.

Dans le projet de transformation initial, il était prévu qu’un 4×4 UAZ pré-historique serve de base à notre vaillante Lada. Mais le train roulant de Nissan Patrol s’est avéré plus fiable (sans blague ?) et surtout plus simple à adapter. Nous voici donc posé sur un vieux Patrol désossé avec des suspensions réhaussées de manière à pouvoir accueillir les énormes roues de 37 pouces.

De l’artisanat russe

Motivés de faire rouler leur bolide dans la boue, les concepteurs du Monster Truck Lada ont du faire preuve d’imagination et de grande débrouillardise pour finir le projet (qui n’est toujours pas fini d’ailleurs, mais au moins il roule).

Ainsi, dans un souci d’équilibrage des masses par exemple, le treuil se trouve sur le siège arrière de la voiture. La corde traverse tout l’habitacle et sort par un trou dans le plancher du côté passager pour être ensuite fixé sur le pare choc avant.

Le snorkel est fait à partir des simples tuyaux de WC. La découpe de la carrosserie et toute l’installation du tube d’évacuation ont du être improvisées sur le tas suite à une noyade de moteur.

En somme, nous avons à faire à un projet bien débile quel seuls les russes ont le secret…

Source et crédits des images : drive2.com

About The Author
vityok
Tête de pétrole, ingénieur conso max et papa. Je suis le Romain Grosjean de Photoshop.