Review

Essai BMW Série 7 M60e xDrive : le plaisir d’être conduitEnviron 8 minutes de lecture

by 28 juin 2024
La fiche technique
Marque et modèle

BMW Série 7 M60e xDrive

Prix de base

158 200 €

Prix du modèle essayé

203 850 €

Moteur

2 998 cm3 6 cylindres

Batterie

22,1 kWh bruts
18,7 kWh nets

Carburant

Essence

Puissance

571 ch (420 kW)

Couple

800 Nm

Boîte de vitesse

Automatique à 8 rapports

Transmission

Intégrale xDrive

0 à 100 kmm/h

4,3 sec

Vitesse max

250 km/h

Longueur

5 391 mm

Largeur

2 192 mm

Hauteur

1 683 mm

Empattement

3 215 mm

Poids

2 525 kg

Réservoir

70 L

Km parcourus

2 500 km

Conso moyenne constatée

Entre 9 et 10 L / 100 km.
De toute façon, en PHEV ça dépendre surtout des recharges que vous allez faire. Perso, j'ai beaucoup chargé.

CO2

23g / 100 km

Puissance fiscale

26 CV

Récemment, j’ai essayé une voiture plus chère que tout ce que je possède dans ma vie : une BMW Série 7 M60e xDrive. Cette très grande berline (ou limousine, au choix) hybride rechargeable est un véritable palace roulant, capable aussi bien d’envoyer quelques frérots en enfer avec ses 571 ch que de les réanimer avec un bon massage devant une série Netflix à l’arrière. C’est parti pour 2 500 km au volant de cette auto absolument incroyable !

Présentation rapide de la BMW Série 7 M60e xDrive

Comme d’habitude, faisons un tour du propriétaire pour que tout le monde ait toutes les données en tête. Notre limousine mesure très exactement 5 391 mm de long sur 2 192 mm de large (avec les rétroviseurs) pour une hauteur de 1 683 mm et un gigantesque empattement de 3 215 mm. Et là, vous vous dites « wow, elle est quasiment aussi longue qu’un Trafic L2 » et vous avez raison. Sauf que contrairement au minubus français, la BMW sait tourner ! Grâce notamment aux roues arrière directrices, le diamètre de braquage est de seulement 12,3 m (il est de 13,7 m pour le Trafic, par exemple). La M760e affiche un peu plus de 2,5 t à vide (2 525 kg).

Côté performances, il y a pas mal de choses à dire. Notre limousine hybride rechargeable revendique une puissance cumulée de 571 ch pour 800 Nm de couple. Le 3 litres 6 cylindres de 380 ch est secondé par un moteur électrique de 197 ch (145 kW), le tout envoyé aux quatre roues. Le 0 à 100 km/h est expédié en seulement 4,3 sec et la vitesse de pointe plafonne à 260 km/h. Un peu moins rapide qu’un TGV mais Ô combien plus cool !

Côté batterie, notre super-Série 7 embarque un accumulateur de 22,1 kWh (18,6 kWh utiles) autorisant théoriquement plus de 80 km d’autonomie en full électrique. Dans les faits, on va se contenter d’une cinquantaine de km seulement en ayant le pied léger. Ça pourrait être mieux mais c’est déjà pas mal et ça permet de bien réduire la consommation d’esssence sur des trajets mixtes. En revanche, le chargeur embarqué accepte une puissance de charge maximale de 7,4 kW, ce qui en fait le défaut principal de cette auto. Il faut plus de 3 heures pour « faire le plein » de cette batterie, c’est beaucoup trop. Sans parler d’un port CCS qui prendrait jusqu’à 40 kW, comme sur les PHEV récents de Mercedes, je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de 22 kW au programme, comme sur le Townstar par exemple.

A la place du chauffeur

Grâce à l’option « portes à ouverture et fermeture automatiques » facturée 1 600 euros, le chauffeur (tout comme tous les autres passagers) n’a pas à se fatiguer à ouvrir sa portière pour accéder à sa place. Quoi, vous continuez à ouvrir la portière de votre bagnole à la main ? Vous êtes tellemement pauvres has been ! Chez BMW, on appuie sur un bouton et la portière s’ouvre toute seule. Et celle-ci se referme toute seule dès que l’on met son pied sur le frein, exactement comme sur les Rolls-Royce. Ou alors si on touche un bouton tactile caché dans du cristal. Pour les plus nostalgiques, on peut aussi la fermer manuellement mais on s’habitue très vite au confort, ou polutôt au luxe.

Une fois installé au volant avec le moteur allumé, le siège avance et se met en « position de conduite ». On a alors le sentiment d’être dans un restaurant étoilé où le major d’homme nous place la chaise pendant que l’on s’asseoit dans le vide. Après nous avoir ouvert la porte de son resto avec ses gants blancs. C’est assez plaisant comme sentiment.

Un petit coup de mou après une journée de dur labeur à servir son VIP qui ronfle à l’arrière? Pas de problème, on choisit son programme de massage, la vitesse de son exécution et on profite. Personnellement, je conseille « De bas vers le haut », qui allait parfaitement bien à mon mal de dos que je traine depuis des années. Evidemment, on peut ajouter du chaud ou du froid aux fesses selon la période même si on sait qu’il n’y a plus de saison, ma bonne dame.

Les plus Jason Statham d’entre nous seronts contents de trouver un petit volant M Sport en cuir avec les palettes au volant. L’écran central de 14,9 pouces en diagonale, appelé BMW Curved Display, est orienté vers le conducteur et sa réactivité est absolument remarquable. Les commandes gestuelles sont également de la partie mais ça ne marche jamais bien avec moi. Je dois avoir un accent ukrainien trop prononcé dans mes mains pour les BMW.

Les finitions sont extraordinaires, il n’y a absolument rien qui jure. Personnellement, je ne suis pas un grand fan de la bande lumineuse en cristal qui change de couleur selon le mode de conduite (ou selon les situation pré-programmées, comme les warnings ou autre) mais je ne suis qu’un simple chauffeur dans l’histoire, le chef est assis à l’arrière et c’est lui qui commande.

En revanche, ce qui me pérturbe un peu au volant, surtout lancé à 260 km/h sur l’autobahn, c’est l’optionnel Theatre Screen de 31 pouces déployé à l’arrière. 31 pouces ça fait exactement ça 👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍 et vous voyez la place que ça prend ? La visibilité est pour ainsi dire nulle lorsque le boss regarde la télé ou anime une vidéo conférence à l’arrière. Mais encore une fois, c’est lui le boss. Moi je ne suis qu’un simple chauffeur.

Un simple chauffeur qui ne conduit pas une simple Série 7 mais une M760e de 571 chevaux, capable de pulvériser le 0 à 100 km/h en 4,3 secondes et d’enchaîner des petits lacets de montagne sans quasiment jamais ressentir les 2,5 t de l’engin. Si le boss à l’arrière est votre frérot alors oui, la jeune et abérrante M760e peut l’envoyer en enfer.

A la place VIP

La meilleure place à bord de notre BMW Série 7 est indéniablement à l’arrière droit, là où la voiture met absolument toutes les étoiles du monde dans les yeux du boss. Grâce à un écran tactile BMW Touch Command intégré dans les portières arrière, le VIP pour complètement allonger son siège en virant au passage le siège passager avant. Plus d’une fois, j’ai profité de l’absence du chef pour faire une sieste à l’arrière en mattant Youtube sur le fameux Theatre Screen. C’est quoi ce truc ?

C’est un écran connecté de 31 pouces avec une résolution de 8k qui se déploie à l’arrière et qui intègre de base Amazon Fire TV, Netflix, Youtube, Amazon Prime… une fois à l’arrière, on regarde ce que l’on veut comme sur un écran d’ordinateur. Pour les services non compatibles, comme Youp**n ou F1 TV, il y a le bon vieux port HDMI qui permet de streamer depuis n’importe quel ordi portable. Petit bémole pour l’absence de prise 220V à l’arrière, ce qui aurait permis de charger l’ordi qui est en train de streamer sur l’écran. Après avoir joué à Forza une bonne demi-heure, on a du écourter le visionnage du Grand Prix de Monaco car mon ordinateur était à plat.

Massage, finitions exceptionnelles, confort ultime… à l’arrière on voyage en Classe Affaires. Chaque imperfection de la route est instantamément gommée par l’excellent système Active Comfort Drive qui va de paire avec une transmission intégrale intelligente xDrive.

Je n’ai pas beaucoup d’expérience en Business Class ou en limousines, mais il m’est d’avis que cette Série 7 a mis la barre très très haut en terme de luxe.

Conclusion

Il est objectivement très difficile de trouver de vrais défauts graves à cette BMW Série 7 M60e. Le physique est une affaire de goûts, tout comme le choix de certains matériaux dans l’habitacle (au hasard : du cristal partout) donc on va dire que notre limousine est parfaite. Parfaite pour le conducteur qui a de quoi prendre son pied à son volant, que ce soit en mode pilote du dimanche ou en mode chauffeur VIP. Mais également parfaite pour tous les occupants à son bord, surtout le chanceux à l’arrière droit.

Elle est ultra confortable, puissante, rapide, elle a une télé à l’arrière et ses portières se ferment toute seule. Que demander de plus ? Ah si, on pourrait demander une charge (plus) rapide pour être vraiment au top. Mais ça c’est mon côté prolétaire qui cherche à optimiser la consommation d’essence pour gratter quelques euros à la pompe, le vrai propriétaire de Série 7 n’a pas ce souci.

Lors d’un rassemblement HYF, où plusieurs lecteurs et amis de Hoonited ont pu découvrir la voiture en live, une personne dont je tairai le nom a même déclaré « ça donne envie d’être de droite juste pour avoir une excuse de rouler en Série 7 ». Faites ce que vous voulez avec cette conclusion.

Le détail du prix

Cette partie est optionnelle, vous pouvez zaper directement à la fin pour voir les photos. Voici donc la liste complète des options de ma voiture d’essai, dont la très discrète peinture bi-ton facturée à plus de 12 000 euros.

Equipement standard
Normes CO2
Norme sur les émissions polluantes EU6 RDE II 230 Equipements spécifiques UE
Ecrous antivol de roues
Boite de vitesses automatique Sport avec palettes au volant
Mesure individuelle de pression de pneumatiques 2VH Direction ActiveDrive à 4 roues directrices
Executive Drive Pro
Alarme antivol
Calandre illuminée ‘BMW Iconic Glow’
Stores pare-soleil pour lunette arrière et vitres latérales arrières
Triangle de présignalisation et trousse de premiers secours
Trappe à ski
Sièges multifonctions pour conducteur et passager avant
Câble de recharge Professionnel Mode 3 (T2-T2)
Câble de recharge BMW Flexible Charger 2.0 Mode 2 pour prise domestique
Avertisseur sonore pour piétons
BMW IconicSounds Electric 548 Compte-tours
Active Guard Professional 654 Tuner radio numerique DAB
Services Après-Vente connectés BMW TeleServices
Appel d’Urgence Intelligent
Services ConnectedDrive (Apps véhicule 3 ans) 6C4 Pack Connected Pro (dont Apple CarPlay et Google Android Auto)
Dalle de recharge par induction
Personal eSim
BMW Live Cockpit Navigation Pro
BMW Natural Interaction
Volant M gainé cuir
Shadow Line M brillant
Périodicité vidange 24 mois/30.000 km variable en fonction de l’utilisation 8R9 Réfrigerant
Capot moteur actif
Éléments extérieurs M Sport
Éléments intérieurs M Sport
M Performance
Welcome Pack BMW (avec Carte BMW Charging)
Options(Prix TTC en euros)
Portes à ouverture et fermeture automatiques1 600
Projecteurs en cristal ‘BMW Iconic Glow’2 200
Peinture BMW Individual bi-ton Saphirschwarz métallisé12 500
Toit vitré panoramique Sky Lounge1 000
Applications en cristal ‘CraftedClarity’ pour éléments intérieurs900
Système de voyage multifonction Travel & Comfort450
Caméra d’habitacle200
Système Hi-Fi Bowers & Wilkins Diamond Surround Sound5 900
Ciel de pavillon M Alcantara anthracite1 250
Pack M Performance1 000
Pack Innovation2 450
Pack Executive arrière4 650
Pack Executive Lounge arrière6 800
Pack Relaxation avant2 200
Pack Confort2 550
Sous-total peinture extérieure, aménagement intérieur et options45 650
BMW M760e xDrive 571 ch158 200
Prix net TTC203 850

Toutes les images de la BMW Série 7 M60e xDrive

On aime

+ Le confort absolument royal.
+ La consommation du moteur thermique, même la batterie à plat.
+ Il s'agit d'un PHEV qui a une excellente capacité à s'auto-recharger.
+ Le rayon de braquage exceptionnel avec les quatres roues directrices.

On aime moins

- Pas de charge DC et charge AC limitée à 7,4 kW.
- La visibilité dans le rétroviseur central est nulle pour le chauffeur lorsque l'optionnel écran Theater est déployé. Ca aurait mérité un rétro caméra.
- La position du bouton d'ouverture de coffre n'est pas pratique la nuit.
- Le prix, évidemment, puisque 200k c'est beaucoup.

La note de l'équipe Hoonited
La note du public
Rate Here
Couleur
10
Extérieur
7.0
Jantes
9.0
Intérieur
10
Performances
10
Consommation
10
Autonomie
10
Châssis
10
Prix
6.0
Assumerais-je de rouler avec ça ?
8.0
9.0
La note de l'équipe Hoonited
La note du public
You have rated this
About The Author
Victor Diakov
Tête de pétrole, ingénieur conso max et papa.