La nouvelle BMW M4 se décline en cabriolet

by vityok27 mai 2021
BMW lève le voile sur la version décapotable de la nouvelle M4.
Résumé
Marque et modèle

BMW M4 Competition M xDrive Cabriolet

Prix de base

115 550 €

Moteur

3.0 l 6 cylindres en ligne M TwinPower Turbo

Carburant

Essence

Puissance

510 ch

Couple

650 Nm

0 à 100 kmm/h

3,7 secondes

Vitesse max

250 km/h bridés électroniquement ou 280 km/h en option

Longueur

4 794 mm

Largeur

1 887 mm

Hauteur

1 395 mm

Empattement

2 857 mm

Poids

1 995 kg

CO2

231 – 233 g/km

On ne dirait pas comme ça, mais c’est déjà presque l’été. Alors BMW a décidé d’enlever le haut de sa toute nouvelle M4, histoire de profiter des 510 chevaux de la bête les cheveux au vent. Voici donc la BMW M4 Competition M xDrive Cabriolet !

Oui, vous avez bien lu « xDrive ». Tout comme la version coupée du modèle, la M4 Cabriolet disposera d’une transmission intégrale capable de désactiver complètement le train avant. Si vous décidez, vous pouvez donc avoir une propulsion en appuyant sur un bouton. En tout, BMW communique sur 3 modes de transmission possibles : 4WD, 4WD Sport et 2WD.

Sous le capot, pas de grande surprise puisqu’on retrouve exactement le même moteur six cylindres en ligne avec technologie M TwinPower Turbo que sur le coupé. Il affiche toujours 510 ch de puissance et 650 Nm de couple, permettant de réaliser le 0 à 100 km/h en à peine 3,7 secondes. Le moteur est associé à une boîte de vitesses à huit rapports M.

La capote souple de cette BMW M4 Cabriolet de nouvelle génération se veut révolutionnaire. Plus rigide et 40 % plus légère que sur la génération précédente, celle-ci est structurée par un système d’arceaux et de panneaux. Elle se déploit en 18 secondes et ce, même en roulant.

Que l’on aime ou pas la nouveau design, et notamment la gigantesque calandre de cette M4 Cabriolet, on peut difficilement lui reprocher un quelconque manque d’audace en terme de sportivité.  La fonction M Traction Control proposera une dizaine de réglages différents, dont le mode Drift. Parce que c’est aussi ça, l’ADN de BMW M.

Source : BMW

About The Author
vityok
Tête de pétrole, ingénieur conso max et papa.