Citroën My AMI Buggy Concept : à la plage sans se fatiguerEnviron 4 minutes de lecture

by Le Stagiaire16 décembre 2021

Quoi de mieux que cette période hivernale pour parler d’une Citroën Ami spécialement destinée à la plage ? La promesse de Citroën, ici, est de vous proposer le poto idéal pour apporter votre parasol, votre sac, vos jouets, votre bouée et votre crush à la playa. Le tout au rythme d’un petit moteur de 8 ch mangeant de l’électron, pendant qu’en l’absence de vitre, vous mangez des coups de soleil.

Méhari, un Ami qui vous Buggy bien

Avant de rêver, sachez que cet engin reste un concept. Donc sa commercialisation n’est pas (encore) à l’ordre du jour. Encore, car il fortement possible d’en trouver une déclinaison calée entre les crèmes solaires et la dernière cafetière Krups dans le Darty près de chez vous dans un futur plus ou moins proche.

On retrouve toujours le moteur de 8,1 ch (ou 6 kW) permettant de taper les 45 km/h pendant environ 75 km en WLTP donc 40 km dans la vraie vie.

Pare-buffle, grille de protection de phares, grosses gommes façon FatBike, couleur vert kaki chelou cassée par du jaune teinte « scotch de scène de crime », la Buggy Ami est la caricature parfaite d’un engin prêt à tout affronter.

Les sièges semblent torturer vos fesses et votre dos avec moins de violence.

Un projecteur LED pompant un peu de batterie est placé à l’horizontal sur le toit pour éviter d’écraser les crabes et vos amis, ceux de chair et d’os, trop imbibés pour éviter un engin se déplaçant à la vitesse d’un cycliste sous créatine.

Les portes ont disparu pour laisser la place à des sacoches façon bouée d’Alerte à Malibu « yellow edition ». S’il pleut, l’Ami ne vous voudra pas de mal en permettant, via des toiles de plastiques comme celles des poussettes, de vous protéger des gouttes et autre crachin. Toiles qui peuvent être balancées derrière les sièges une fois repliées.

En haut du pare-brise se trouve un spoiler servant de casquette pour se protéger du soleil et à l’arrière, un spoiler arrière pour garder l’engin collé au sol dans les courbes en S à passage rapide. Notez les deux couleurs différentes pour différencier la têtête du cucu.

Tant qu’on y est, le toit, à moitié panoramique, embarque des barres qui supportent une roue de secours.

Truc fun : il y a 6 points d’attaches pour y fixer des Go Pro et autres APN (appareil photo numérique) histoire de filmer la plage sous tout les angles pour montrer le paradis aux frérots, à défaut de les envoyer en enfer.

Un concept plutôt sympa et intéressant

Au-delà de l’usage traditionnel à savoir, déplacer deux personnes dans un environnement spartiate et inconfortable, c’est aussi un chariot de luxe pour les photographes et vidéastes qui se coltinent leur matériel sur des petits déplacements répétés lors des shootings. Déplacements suffisamment longs pour être crevants, trop courts et dans des endroits difficilement accessibles pour une voiture traditionnelle. Je n’ai pas d’autres exemples en tête mais ça doit se trouver.

Avec 40 km d’autonomie, ce quadricycle (sans pédales) permet (aussi) de rejoindre (à deux maximum) des endroits plus discrets, plus sauvages, plus rapidement qu’à pied.

Bref, c’est vraiment le top du swag quand on ne vit pas loin de l’océan et pour faire les courses au Lidl de Martigues. On regrette presque l’absence de pédales à l’intérieur pour éviter de taper dans la batterie. A quand une Ami pédalo…

Toutes les photos de la Citroën My AMI Buggy Concept

About The Author
Le Stagiaire
Nourrit à base d'huile de tournesol 15W40 et de chips Vico, le stagiaire n'a pas de nom, parce qu'il ne le mérite pas. Il nettoie les locaux virtuels de Hoonited et entre 2 coups de serpillère virtuelle, il écrit des trucs et taxe des voitures pour les essais.