Review

Ninebot Segway KickScooter P65E, mon premier (et dernier !) essai d’une trottinette électriqueEnviron 10 minutes de lecture

by 6 janvier 2023
Résumé
Marque et modèle

Ninebot Segway KickScooter P65E

Prix de base

1 199 €

Prix du modèle essayé

1 199 €

Moteur

Electrique

Carburant

Electron

Puissance

500 W

Transmission

Propulsion

0 à 100 kmm/h

Lol

Vitesse max

25 km/h

Longueur

1,19 m

Largeur

0,63 m

Hauteur

1,21 m

Poids

28 putain de kg !

Réservoir

561 Wh

Km parcourus

30 km

À 1 199 €, la Ninebot Segway KickScooter P65E doit envoyer du lourd pour une trottinette électrique. Du lourd, c’est peu de le dire. Allons la tester ensemble dans un essai mortel, surtout pour elle.

Le contexte de l’essai

Mon truc à moi, ce sont les voitures. Et aussi l’aventure. De ce fait, je suis prêt à tester tout ce qui roule et à écrire tout ce qui me vient à l’esprit. Pour autant, je ne pensais pas que ça donnerait l’essai d’une trottinette électrique, la Ninebot Segway KickScooter P65E. Comment passe-t-on d’une Audi Q8 à 123 675 € à une patinette motorisée à 1 199 € ? Forcément à cause de grâce à @LeStagiaire.

Quand il ne s’amuse pas à se faire une AMI, mon collègue de bureau réalise des piges sur les nouvelles mobilités pour des médias qui le payent (mal). De ce fait, il a accès au parc presse de vélos, trottinettes et autres gyroroues. Avec l’accord de la marque Ninebot, @LeStagiaire m’a proposé de me la sous-prêter et j’ai fait la bêtise d’accepter.

Une trottinette électrique, pour quoi faire ?

Dans ma vie, je n’ai strictement aucune utilité d’une trottinette électrique. Durant mon essai, à son guidon, en m’ennuyant, je me posais cette question : à qui et surtout, à quoi peut-elle servir ? On y reviendra.  

Mon problème provient, encore et toujours, de @LeStagiaire. En juillet dernier, le mec m’a fait goûter à de l’adrénaline pure avec une Dualtron Victor de 4 000 W, débridée à 80 km/h. Une réelle première expérience folle et sensationnelle en atteignant 58 km/h sur une route fermée avec une décontraction crispation totale et jouissive. Drogué à l’euphorie, j’ai cru (naïvement) que j’allais retrouver les mêmes sensations. Grave erreur.

28 kg pour la Ninebot Segway KickScooter P65E !

28 kg pour une trottinette électrique ! Déjà qu’on râle assez sur le poids des bagnoles alors qu’on ne les porte pas, mais alors 28 kg, je ne m’en remets toujours pas. On parle de nouvelles mobilités mais comment peut-on sérieusement envisager de se déplacer quand il faut porter 28 kg ? Déjà un gamin de 10 kg dans les bras, c’est lourd (et bruyant). Donc même deux bambins dans les bras, c’est plus léger que 28 kg.

Avant même de commencer à rouler, j’avais envie de la balancer. Sauf que je ne suis pas assez puissant en épaulé-jeté pour y arriver. Oui, Mesdames, Messieurs de chez Ninebot, dans la vie, on n’utilise pas une trottinette d’un point A vers un point B sans devoir la ranger, la manipuler, la transporter.

Un comble, en allant la chercher au penthouse de @LeStagiaire, il m’a fallu rabattre les sièges de ma Polo pour la faire rentrer dans mon coffre. Et il a aussi fallu m’échauffer les biceps pour la soulever.

Un premier tour en Ninebot Segway KickScooter P65E 

Pour commencer à trottiner, il apparait nécessaire de la déplier puis de l’allumer. Une étape s’avère plus compliquée que l’autre. Je manque de patience en général et en particulier avec les objets qui sont conçus avec les pieds. M’y prenant aussi sûrement comme un manche, j’ai dû tenter plusieurs fois de décocher le crochet du guidon pour déployer celui-ci.

Par contre, pour la démarrer, un coup de badge NFC et c’est bon. Tout s’illumine. On peut aussi le faire avec son smartphone ou un code d’après la brochure. Oui, notre modèle d’essai n’est pas un modèle définitif. C’est un prototype avancé. À mon sens, aucune marque du monde ne devrait faire tester un prototype. Le risque étant d’avoir des défauts et surtout des différences avec la version sur le marché. La bonne nouvelle, c’est que vous n’allez pas l’acheter. Ou alors, faudra venir m’expliquer vos motivations. Et les argumenter longuement. Car plus je passe du temps avec elle, moins je comprends le projet.

Un pied sur le deck (plateau) et l’autre sur la route pour la lancer. Un doigt sur la gâchette et c’est parti mon kiki. Les premières impressions sont bonnes, même très bonnes. Le confort saute aux yeux. Surtout par rapport à la Dualtron Victor qui en manquait. Nonobstant, la puissance, pour ne pas dire le couple, ne donne pas à voir des grosses performances. @LeStagiaire m’avait dit qu’il la trouvait changée depuis son premier essai en septembre 2022. Comme si elle avait perdu de son âme. Avec son moteur de 500 W, on atteint les 25 km/h en plusieurs secondes et sur du plat. On les maintient aussi en montée (jusqu’à 22 %) mais avec plus de difficultés malgré les 980 W en puissance maximale.

Aucun intérêt d’être bridé à 25 km/h pour mon usage

Se pose maintenant une nouvelle question : où aller ? Et surtout, par quel chemin ? Je refuse de faire du vélo sur routes ouvertes car le danger, à mes yeux, se montre trop présent face aux automobiles automobilistes. Même sentiment à trottinette. Voire encore plus grand. On perçoit immédiatement l’agacement des conducteurs suite à la mauvaise presse (probablement justifiée) des utilisateurs de trottinettes. Autre solution, la piste cyclable. La meilleure définitivement. Pour autant, on s’emmerde rapidement. À moins de faire le zozo, comme moi, avec des figures de patineur artistique, le temps s’égrène lentement. Une seule envie, prendre son vélo et retrouver le plaisir de l’effort.

Pour autant, je comprends parfaitement le collégien ou le lycéen qui préfère être libre sur sa trottinette qu’entassé dans un car scolaire. Ou un bus. Là, il a une solution pour ne pas arriver en nage au bahut. Par contre, à 700 €, t’as largement moyen de trouver un modèle léger (moins de 15 kg) et suffisamment autonome (30/40 km) donc aucune nécessité de dépenser 1 199 €. Reste toujours la problématique des infrastructures non-adaptées à ces nouvelles mobilités. Pour rappel, sauf arrêté municipal, les trottinettes (électriques) à moteur restent interdites sur les trottoirs.

Fin de la première sortie en Ninebot Segway KickScooter P65E 

Un premier bilan décevant au vu de l’absence d’intérêt du fait de la vitesse limitée. Quelques sensations tout de même en manœuvrant et en ondulant de gauche à droite puis inversement. Pour l’éteindre, on appuie longuement sur le bouton « off ». Ensuite, on s’agace avec le loquet pour déverrouiller et replier le manche. Enfin, on se tape deux étages avec 28 kg dans les bras. Oui, depuis l’essai de l’Opel Mokka-e, je n’ai toujours pas de maison avec un garage. Donc je la stocke sur mon balcon, exposée au vent à et la pluie. Heureusement, la P65E est étanche vu sa norme ipx5 (protection contre la pénétration d’eau projetée par une buse de pulvérisation avec un jet d’eau de 15 minutes à une distance de 3 mètres, à une pression de 30 kilopascals).

Seconde et donc dernière balade en Ninebot Segway KickScooter P65E 

Pour une seconde et donc dernière sortie, rebelote, faut se taper les escaliers avec 28 kg et son encombrement d’éléphant. L’écran présente une jauge avec des carrés verts pour indiquer l’autonomie. À 1 199 €, vous devez télécharger l’application pour connaître les kilomètres restants. Cependant, avec un plein de 65 km annoncés, ça laisse une bonne marge pour ses trajets. On a aussi des clignotants, des feux avant à LED de 10W bien éclairants, ainsi que des feux arrière à LED et une sonnette électrique, moins audible qu’un vrai klaxon.

Néanmoins, avec tout cet équipement, on ne s’amuse toujours pas à son guidon. Sauf à trouver une descente sur une voie privée et atteindre les 30 km/h au compteur. La folie. Et aussi à freiner fort grâce à un frein à disque à l’avant et électronique pour l’arrière.

Non, le vrai plaisir se trouve en forêt. On la rejoint par des chemins cabossés et ça devient rigolo à piloter. Puis on arrive dans les bois avec de la gadoue, beaucoup de gadoue. Là, c’est la fête du drift. Avec sa transmission en propulsion, on glisse à chaque accélération. Les solides roues offrent de la confiance.

En retrouvant les grandes allées, j’ai comme l’impression d’avoir perdu de la puissance. Je continue ma route avant d’être bridé à 15 km/h. Comme si j’étais en mode « éco » et non en mode « sport ». Le mode « normal » ne change rien à l’affaire. Pas plus que de l’éteindre et la rallumer.

Retour à pied avant de la tuer

Je dois donc rentrer chez moi avec une trottinette qui déconne. Déjà que je ne l’aimais pas beaucoup, j’ai commencé à la détester. Particulièrement quand elle s’est éteinte toute seule et que j’ai dû patiner avec mon pied droit pour avancer dans une montée. Toujours aussi lourde cette Ninebot Segway.

Dans le jardin de la copro, je nettoie tout correctement au jet d’eau et au torchon que je mélange avec les serviettes. Je la ramène dans mon appartement pour la réanimer en la branchant. « Chargez, on dégage. »  Après 1h, elle indique une jauge à 92 %. Elle s’allume. Je la redescends, toujours avec ses 28 kg. J’ai mal aux jambes. Je patine pour la lancer et elle bipe pour dire que c’est fini, qu’elle ne repartira plus.

RIP petite grosse trottinette partie trop tôt

Ninebot indiquera à @LeStagiaire que ce modèle avait été précédemment maltraité par un essayeur. Du style à faire des sauts bien trop haut. Le genre à endommager la machine et probablement son étanchéité. Ma sortie dans les bois a dû sonner le glas. RIP.

La conclusion

Indépendamment de cette fin tragique, la Ninebot Segway KickScooter P65E est trop grosse, trop encombrante et trop chère pour un usage quotidien. Après 1 500 mots, je ne sais toujours pas à quoi peut-elle servir. Certes, son autonomie de 65 km, son confort et ses équipements apportent peut-être des arguments positifs. Toutefois, ceux-ci me semblent bien trop légers face aux contraintes générées par ses défauts rédhibitoires.

Mise à jour : @LeStagiaire m’a appelé. Notre modèle vient de ressusciter.

Toutes les photos de la Ninebot Segway KickScooter P65E

N.B. Vous ne m’y reprendrez plus à m’emmerder avec une trottinette électrique.

On aime

+ Autonomie de 65 km.
+ Confort sur le deck/plateau.
+ Equipements complets.

On aime moins

- Poids scandaleux.
- Prix abusé.
- Encombrement délirant.

L'avis de l'équipe Hoonited
La note de l'équipe Hoonited
La note du public
Rate Here
Couleur
5.0
Extérieur
5.0
Intérieur
5.0
Performances
1.0
Châssis
7.0
Assumerais-je de rouler avec ça ?
1.0
Difficulté de montage
2.0
Prix
1.0
3.0
La note de l'équipe Hoonited
La note du public
You have rated this
About The Author
Novichok
Je débute dans la rédaction la plus slave de l'univers auto !